clock menu more-arrow no yes

Filed under:

Subban signe: Montréal inondée de joie !

New, comments

Enfin, le défenseur rebelle rentre au bercail. À $5,75M sur 2 ans, la signature est une excellente aubaine. Au#76, de jouer, maintenant!

Paul Bereswill

Voilà. C'est fait.

$5,75M sur 2 ans. Cela se chiffre à $2,875M sur la masse salariale.Soit entre Andrej Sekera (BUF) et Marc Méthot (OTT). ou entre Roman Polak (StL) et Andy Greene (NJD). C'est ce que coûte Ian White aux Red Wings.

Une aubaine. Une grosse aubaine.

Don Meehan aura néanmoins réussi à grapiller une 2e année un peu plus lucrative que celle qu'offrait le CH, assurant à son client une meilleure offre qualificative et le plaçant en meilleure position s'il a à passer devant un arbitre. Mais ça, c'est un autre psychodrame.

En attendant, on pourra souffler pendant 2 ans.

Marc Bergevin est fier, et Subban "extrêmement content d'en être rendu ici. Les deux camps sont heureux''.

Ça ne vous rappelle pas quelque chose ? ;-)

-------

Ces péripéties suggèrent à mon sens trois résolutions possible: la comédie, le drame et la tragédie.

  • La comédie

C’est le scénario optimiste. Il implique que ces manœuvres s’inscrivent dans une stratégie de communication planifiée: Subban fait une sortie publique, Meehan en remet, le CH coule l'info... et on accorde à Subban un contrat plus généreux (mais toujours inférieur à ce qu'il croit valoir). Marc Bergevin se montre magnanime en cédant peu, assoit sa réputation de négociateur ("tough but fair"), et conserve le respect de ses pairs et des propriétaires en permettant au précaire "contrat-passerelle" de survivre encore un temps. Subban sauve la face en gagnant quelque chose, prouvant que sa rébellion n’était pas vaine. Il revient au jeu à un prix très raisonnable ($3M?), et tout est bien qui finit bien. C’est à souhaiter.

En effet.