Canadiens vs Avalanche: analyse et chances de marquer

De Vanek à MacKinnon, quel spectacle!

Les équipes de l'Ouest sont tout simplement plus intéressantes que celles de l'Est, admettons-le. L'Avalanche n'a pas un style de "possession de rondelle" comme les Sharks, les Kings ou les Blues, entendre par là qu'ils prennent beaucoup de risques et laissent souvent l'adversaire prendre le contrôle de leur zone. Mais on parle d'un club qui s'appuie au maximum sur son principal avantage, un groupe d'attaquants extraordinairement talentueux.

L'Avalanche, donc, est un club hyper-agressif avec la rondelle, qui cherche toujours à entrer en zone adverse en contrôle de la rondelle et qui le fait sans s'enfarger dans les détails: on fonce à tombeau ouvert sur le centre de la défensive adverse. C'est spectaculaire. Le CH a mis une période à s'ajuster et, en deuxième, l'Avalanche a complètement implosé à forces égales, avant de se ressaisir en 3e.

Faut le dire, le Canadien était dans l'ensemble beaucoup plus structuré. L'alignement actuel est beaucoup plus rapide et habile avec la rondelle que bien des itérations subies depuis novembre et ça semble donner aux joueurs la fraction de seconde nécessaire pour rester organisés. Mais en même temps, je les trouve beaucoup plus conservateurs en zone défensive; on reste groupés et on cherche à occuper le centre de la glace. Contre le top-6 de l'Avalanche, ça n'a pas vraiment marché, ils ont dû donner une douzaine de tirs sur réception de l'enclave, souvent parce que le centre (Eller et Desharnais étaient les principaux coupables) s'en allait dans le coin et laissait son joueur libre.

Un mot sur MacKinnon: extraordinaire. On le compare à Crosby et ça me semble totalement justifié. Effroyablement rapide et explosif, maniement de rondelle, tir, vision... Emelin a eu l'air d'un abruti fini en deuxième en essayant d'aller le chercher derrière le filet, pour voir le 29 partir de l'autre côté et prendre une chance. Sur son but, Gionta, Eller et Galchenyuk l'ont tour à tour échappé alors qu'il avait la rondelle. C'est un talent exceptionnel et, à regarder les Duchene, Landeskog et O'Reilly, je trouve que c'est un peu injuste. Mais bon, ainsi va la LNH.

  • Quelques chances accordées au trio de Duchene noircissent le bilan de Pleks, qui a pris l'essentiel des mises en zone défensive. Parfois avec Prust au lieu de Brière, mais toujours avec Gallagher, ce qui en dit très, très long sur le chemin parcouru par le #11. Au-delà des chances de marquer et du jeu en zone offensive, Gallagher est en train de s'installer comme joueur défensif à forces égales. C'est fantastique, tout simplement fantastique.
  • On est tous très contents pour Vanek, mais accessoirement, lui, DD et Pacioretty se sont fait éclater la tronche par Duchene à forces égales. Avec Gallagher, le trio de Desharnais tenait sans problèmes dans les minutes dures pour peu qu'on leur donne des mises en zone offensive. Avec Vanek, ça ne semble pas aussi évident. Alors je reste dubitatif quant aux perspectives à long terme de ce trio. Reste que la communication Vanek-Desharnais est un pur plaisir à voir. En fait, je trouve que Pacioretty prend un rôle un peu secondaire et je me demande si, des fois, l'arrivée du #20 ne serait pas un bon prétexte pour envoyer Pacioretty sur une autre ligne. Ça n'arrivera pas, mais quand même: Pacioretty/Pleks/Gallagher, Vanek/DD/Brière?
  • Eller a eu à couvrir Stastny, MacKinnon et Landeskog, et ce fut souvent pénible. Je ne crois pas qu'on ait à s'inquiéter, par contre. Les errements en zone défensive m'ont souvent semblé le fait d'excès d'agressivité d'Eller, qui se compromettait un peu trop vite et laissait le centre de la zone libre. Parce qu'il l'a fait par le passé qu'il a fini par se calmer, je ne m'inquiète pas outre mesure.
  • Match parfait, littéralement parfait, de la 4e ligne. Eller et Plekanec prenant charge des mises en zone défensive, la 4e avait un job de "trio d'énergie". Les 3 ont marqué un but (!), mais surtout, aucun tir concédé à l'adversaire, aucune chance de marquer, aucune entrée de zone en possession de rondelle autorisée. Match. Parfait. On l'encadre et on le regarde d'un air attendri.
  • L'Avalanche, c'est pas les Sabres, alors PK et Bouillon ont eu à prendre charge du gros des mises en zone défensive. Ça allait trop vite pour Bouillon.
  • Encore une fois, Emelin et Markov avaient un léger avantage aux mises en zone offensive. Se sont fait mettre le feu par Duchene. Ici, c'est pour Emelin que ça semblait venir trop vite.
  • Aucune mise en zone défensive pour Weaver et Tinordi, qui ont fort bien répondu, ne donnant quasiment rien à l'adversaire. Deux matchs de file sans Murray... Donne-t-on (enfin) de la corde à Tinordi?

X
Log In Sign Up

forgot?
Log In Sign Up

Forgot password?

We'll email you a reset link.

If you signed up using a 3rd party account like Facebook or Twitter, please login with it instead.

Forgot password?

Try another email?

Almost done,

By becoming a registered user, you are also agreeing to our Terms and confirming that you have read our Privacy Policy.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Spinner.vc97ec6e

Authenticating

Great!

Choose an available username to complete sign up.

In order to provide our users with a better overall experience, we ask for more information from Facebook when using it to login so that we can learn more about our audience and provide you with the best possible experience. We do not store specific user data and the sharing of it is not required to login with Facebook.

tracking_pixel_9355_tracker