Canadiens vs Stars: analyse et chances de marquer

Ronald Martinez

Le CH s'ajuste graduellement et finit par coller les Stars

Lorsque je compte les chances de marquer, j'utilise une zone somme toute assez stricte, l'idée étant d'identifier les tirs qui proviennent de la "zone dangereuse". On parle de cet espace allant des poteaux, aux points de mise en jeu, puis en ligne droite jusqu'au sommet des cercles de mise en jeu. Ça se veut une indication de la capacité d'un club, pour un match donné, à aller jouer dans la cuisine de l'adversaire. Des quatre buts marqués en troisième période, trois n'étaient pas décochés de la zone des chances de marquer et le quatrième était de Pacioretty dans un filet désert. C'est souvent un peu de ça, un festival offensif dans la LNH d'aujourd'hui: des tirs parfaits qu'on ne réussit normalement pas.

Le CH a commencé tout croche hier soir, même si le décompte des chances était correct dès la première période (4 contre 5). Ils se sont dit quelque chose entre la première et la deuxième et on a vu le club recommencer à générer des entrées de zone en possession de rondelle. En fait, on dirait bien que les Stars ont graduellement ouvert le jeu, ce qui a permis au CH d'asseoir ses contre-attaques de la zone neutre. Ça restait terriblement pénible en sortie de territoire défensif, par contre.

  • Plekanec a tenu aux chances, mais c'était pénible au temps de possession. Le jumelage avec Gorges et Markov était particulièrement difficile, ce qui me surprend d'autant plus qu'on parle d'outrages subis aux mains de Garbutt, Roussel et Eakins. Je n'au rien contre ces valeureux guerriers de 3e ligne, mais normalement Plekanec ne fait qu'une bouchée de ce genre d'adversaires. J'ai quelques soupçons au sujet de Bourque. On le met là parce que c'est un vétéran, mais dans les faits il est plutôt passif et dénué d'imagination, ce qui n'en fait pas un très bon ailier défensif de minutes dures. On gagnerait probablement à l'intervertir avec Prust. Je dis ça pour chicaner, remarquez. Contre les trios de Benn et Nichushkin, ça tenait malgré le fait que ces deux trios entraient en zone du CH comme dans un moulin.
  • Plus le match avançait, plus DD et ses sbires faisaient parler la poudre. Le grand Pacioretty approche maintenant des 20 buts. En fait, outre un inexplicable passage à vide contre la 4e ligne, c'était très bien.
  • Le trio d'Eller n'a pas duré très longtemps, pas même 6 minutes de jeu au total. Prust n'est pas vraiment à l'aise à l'aile droite et ça parait cruellement lorsqu'il doit ramasser la rondelle le long du mur en zone défensive pour la faire sortir. Ça manque presque à chaque coup, ce qui est regrettable pour un joueur au pedigree défensif établi. On a vu Bournival faire quelques tours à la droite d'Eller (lui aussi prenant force et assurance au fil du match) et Galchenyuk (plus effacé, mais une belle chance en 2e). Le 49 n'avait pas l'air trop mal à l'aise. J'aimerais qu'on le fasse jouer plus souvent, son échec avant manque au top-9. Mais comme c'est souvent le cas avec ce club, j'ai l'impression qu'on le laisse sur la 4e pour des questions de statut bien plus que d'efficacité.
  • White n'a pas fini la 2e, ce qui est bien regrettable (il semble s'être pété l'épaule droite). Ça va en effet probablement amener Therrien à mettre Bournival au centre de la 4e et Brière à l'aile d'Eller, ce qui n'a pas très bien fonctionné dans le passé. M'enfin. Moen a encore été utilisé à toutes les sauces et il s'est fendu de quelques beaux jeux brisés en désavantage numérique.
  • Bouillon et Subban ont tenu tout le monde en joue, sauf la foutue 4e ligne des Stars. Ben coudonc. Therrien n'a pas semblé chercher à les coller sur quelqu'un en particulier, mais ils ont eu leurs quotas de mises en zone défensive, 7, dont 5 contre le trio de Benn. Un excellent résultat, dans les circonstances.
  • Markov et Gorges ont souffert, surtout en présence de Plekanec, contre Nichushkin et la 3e. Pas super encourageant; Gorges est-il encore blessé? Markov a probablement ralenti plus qu'on ne veut l'admettre et ils ont été particulièrement misérables aux entrées de zone, le CH n'entrant que deux fois en zone adverse en contrôle de la rondelle lorsqu'ils étaient sur la glace. Les Stars, pendant ce temps, entraient 11 fois en zone du CH. À terme, ça ne peut pas tenir comme ça. Sachant que c'était avec Plekanec, en plus... Ça reste inquiétant.
  • Murray et Diaz affichent un +7/-1 aux chances, contre +0/-5 aux zones de mise en jeu, malgré +9/-14 aux tirs. En fait, ils ont bloqué énormément de tirs, ce qui réduit le nombre de chances accordées, mais n'est pas un gage de succès à long terme pour autant. Mais bon, vu les circonstances.


X
Log In Sign Up

forgot?
Log In Sign Up

Forgot password?

We'll email you a reset link.

If you signed up using a 3rd party account like Facebook or Twitter, please login with it instead.

Forgot password?

Try another email?

Almost done,

By becoming a registered user, you are also agreeing to our Terms and confirming that you have read our Privacy Policy.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Spinner.vc97ec6e

Authenticating

Great!

Choose an available username to complete sign up.

In order to provide our users with a better overall experience, we ask for more information from Facebook when using it to login so that we can learn more about our audience and provide you with the best possible experience. We do not store specific user data and the sharing of it is not required to login with Facebook.

tracking_pixel_9355_tracker