Retour sur le match #4 Canadiens vs Sénateurs

Jana Chytilova/Freestyle Photo

Tout est là, sauf la victoire.

Le chiffre du match: 8
Soit le nombre de dégagements refusés au CH. Chez les défenseurs, Gorges et Diaz ont ainsi hérité de 3 mises en zone défensive, même chose pour Markov et Subban. Tinordi et Bouillon ont eu deux mises sur des dégagements refusés.

Du côté des attaquants, le trio de Desharnais en a généré trois (dont une lorsque Desharnais venait d'être remplacé par Plekanec), celui de Plekanec deux, deux aussi pour la 4e (parfois avec Dumont, parfois Halpern).

- "Dave c't-un tueur!"
- "Dave yé magané..."
On parle beaucoup de ces dégagements refusés ce matin, ce qui passe un peu sous silence ce qui est arrivé à Prust en 3e période. Manifestement blessé suite à un contact en zone adverse, Prust n'a pas manqué de présence pour autant. Mais sur le but égalisateur, on le voit tout simplement casser physiquement.

Observez bien sur la séquence suivante: il est le 4e joueur en repli défensif. Prust anticipe la passe à Alfredsson, qu'il intercepte, puis échappe, manifestement terrassé par la douleur. Il s'effondre alors au côté du filet. Alfredsson saisit la rondelle, va derrière le filet puis la repasse devant, directement sur Prust qui, toujours paralysé par la douleur, tente en vain de frapper la rondelle et la remet ainsi sur le bâton de Conacher, qui tire sous Price, lui-même bloqué par Turris.

Turris qui, après avoir été poussé sur Price par Gorges, choisit de revenir au centre de la zone du gardien de but. Un vrai but des séries.



Protéger l'avance
Outre jouer blessé jusqu'à ce qu'on s'effondre sur la glace et un arbitrage tétanisé par la perspective d'avoir "un impact sur le déroulement du match" (avantageant ainsi systématiquement la pire des deux équipes), un autre des grands classiques des séries éliminatoires est sans contredit la "protection de l'avance".

Eric Tulsky, de l'excellent blogue broadstreethockey.com, a ainsi démontré que les clubs de la LNH qui ont une avance de deux buts ou plus obtiennent généralement 44% des tirs au but (contre 50% de manière générale). On a ainsi vu le CH faire précisément ça hier soir en première partie de 3e période, concédant 6 chances et 14 tirs vers le filet aux Sénateurs alors qu'ils avaient une avance de deux buts. La réaction du club est vexante, dans la mesure où le Canadien est un des rares clubs à ne pas avoir adopté cette tactique au cours de la saison, autrement que lors des dernières minutes d'un match.

Le but de Zibanejad les a d'ailleurs fouettés. Après ce but, ils ont cumulé 10 tirs vers le filet d'Anderson et n'en ont accordé que 4 aux Sénateurs en un peu plus de 6 minutes. Si aucune chance de marquer n'a été obtenue, je dois souligner que c'est en partie le fait d'une série de gestes désespérés des défenseurs adverses. Bref, une fois réveillés, ils ont repris là ou ils avaient laissé en deuxième et ont complètement dominé Ottawa jusqu'à ce que MacLean retire son gardien.

C'est pourquoi je ne suis pas si pessimiste quant aux chances du club. La perte de Price est lourde, mais le club me semble suffisamment apte à dominer territorialement les Sens pour compenser. Le match d'hier démontre selon moi que Therrien a su apporter les ajustements nécessaires pour contrer l'utilisation que fait MacLean du dernier changement. Or, MacLean n'a pas su faire l'équivalent lors du deuxième match au Centre Bell.

Sont pas encore morts.

  • Encore une fois, très peu de chances générées par le trio de Plekanec. Methot et Karlsson sont coriaces. Fait vraiment curieux: c'est en deuxième période, alors que le CH dominait largement, que le trio de Plekanec a vu son jeu territorial s'effondrer (+2/-10 aux TVF), aux mains de deux trios: Neil, Greening et Smith d'une part, Alfredsson, Turris et Michalek d'autre part. Pas trop compris ce coup-là. Bourque semble remarquablement à l'aise, plus encore qu'en début de saison. Ryder, par contre, semble à l'agonie.
  • Desharnais avait promis un meilleur match et il l'a fait. De remplacer le cadavre de Ryder par Gallagher n'a pas nui. Si les chances n'ont pas souvent suivi (notamment en 3e, alors qu'ils ont bourdonné constamment après le but de Zibanejad), ils ont quand même donné de grosses séquences d'occupation territoriale à Therrien. J'avoue avoir été estomaqué, sur le but de Zibanejad toujours, de voir Therrien envoyer Desharnais avec Gallagher, Pacioretty, Tinordi et Bouillon prendre une mise en zone défensive en relève du trio de Halpern appuyé de Markov et Subban. Therrien a expliqué après le match que les officiels avaient mis la rondelle du mauvais côté de la patinoire et qu'il n'aurait pas envoyé les mêmes joueurs s'il avait su. Ce commentaire m'a fasciné: les données de la LNH n'indiquant pas de quel côté une mise en jeu est prise, je n'avais jamais pensé regarder les assignations aux mises en zone défensive en fonction de cette variable. Or, il semble bien que dans le cas de Therrien, la chose aie une importance particulière.
  • La plus belle trouvaille, celle qui a dû faire sacrer MacLean pendant tout le match, reste quand même cette combinaison Galchenyuk/Halpern/Prust. Ça n'a pas toujours été élégant (notamment contre Kassian, Smith et Neil), mais ils ont fini avec un but, et quatre chances de marquer contre une seule pour l'adversaire. Therrien était en mesure de protéger Galchenyuk avec le dernier changement et il était de bonne guerre qu'il essaye la même chose à Ottawa, ce qui a plus ou moins fonctionné. Prenant acte, il a donc remis le kid à l'aile et ainsi renchaussé son alignement. La perte de Prust est frustrante parce qu'en l'utilisant sur un trio de minutes molles avec quelques missions d'appuis défensifs sur d'autres unités, on met en valeur sa versatilité.
  • C'est probablement Armstrong qui sera appelé à boucher le trou dans le top-9 si Prust ne revient pas. Pour ce qui est du match d'hier, on voit que Therrien s'éloigne un peu plus du roulement à 4 trios qu'il avait adopté depuis le début de la saison. White s'était fait ramasser lors du 3e match et on ne peut attendre de Dumont qu'il fasse mieux dans un rôle défensif. Un autre ajustement qui a probablement aidé à resserrer le jeu du CH.
  • Outre leurs trois mises en jeu en zone défensive sur des dégagements refusés, Subban et Markov en auront pris trois autres contre neuf en zone offensive. Il semble bien qu'on n'ait pas cherché à les envoyer contre un trio en particulier, mais plutôt à les utiliser pour faire pression sur la défensive des Sénateurs. L'objectif tactique, à mon sens, est alors de forcer MacLean à mettre ses meilleurs éléments dans des situations défensives et ainsi l'éloigner du plan de match qu'il a adopté lors du troisième affrontement, soit de coller ses meilleurs éléments offensifs au fond d'alignement du CH pour l'exploiter. Réunis, Subban et Markov ont livré la marchandise: +31/-20 aux TVF, +7/-1 aux chances de marquer en 20:49 de temps de glace à forces égales.
  • Si Markov et Subban sont poussés sur les mises en jeu, quelqu'un doit ramasser l'ardoise des mises en zone défensive. Gorges et Diaz ont donc joué le rôle de "loss leader": on compte sur le fait que ce qu'ils cèdent à l'adversaire sera compensé par l'avantage à l'autre duo. Dans les circonstances, ils ont survécu jusqu'à ce que Diaz fasse dévier du coude la rondelle derrière Budaj: 4 mises en zone offensive pour 12 en zone défensive (dont 6 contre Turris, Michalek et Alfredsson), +10/-18 aux TVF et +2/-3 aux chances de marquer. Une chose, pas évidente, mais ô combien importante pour comprendre le travail de Gorges et Diaz: le CH n'a bloqué que deux des 18 tirs tentés par les Sénateurs alors que ces deux joueurs étaient sur la glace. Je ne compte jamais un tir bloqué comme une chance de marquer. C'est donc dire que si ces deux défenseurs ont été déclassés aux tirs, ceux-ci étaient de l'extérieur de la zone dangereuse. Ça n'est pas élégant et ils n'ont pas le profil d'un duo défensif, mais ils font un travail exemplaire.
  • En surface, Tinordi et Bouillon semblent avoir survécu: +15 / -13 aux TVF, +4/-3 aux mises en jeu. Mais voilà: 4 des 13 tirs des Sénateurs étaient des tirs bloqués (donc potentiellement des chances) et 6 des 9 autres tirs étaient des chances de marquer. Ajoutons à ça que sur le but de Zibanejad, Tinordi a complètement oublié le joueur des Sénateurs... Jamais facile.


X
Log In Sign Up

forgot?
Log In Sign Up

Please choose a new SB Nation username and password

As part of the new SB Nation launch, prior users will need to choose a permanent username, along with a new password.

Your username will be used to login to SB Nation going forward.

I already have a Vox Media account!

Verify Vox Media account

Please login to your Vox Media account. This account will be linked to your previously existing Eater account.

Please choose a new SB Nation username and password

As part of the new SB Nation launch, prior MT authors will need to choose a new username and password.

Your username will be used to login to SB Nation going forward.

Forgot password?

We'll email you a reset link.

If you signed up using a 3rd party account like Facebook or Twitter, please login with it instead.

Forgot password?

Try another email?

Almost done,

By becoming a registered user, you are also agreeing to our Terms and confirming that you have read our Privacy Policy.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Spinner.vc97ec6e

Authenticating

Great!

Choose an available username to complete sign up.

In order to provide our users with a better overall experience, we ask for more information from Facebook when using it to login so that we can learn more about our audience and provide you with the best possible experience. We do not store specific user data and the sharing of it is not required to login with Facebook.

tracking_pixel_9355_tracker