Retour sur le match Canadiens vs. Lightning

USA TODAY Sports

Therrien brasse la soupe...

Nous y sommes enfin arrivés. Après 3 raclées, Therrien a réaménagé son top-9 de fond en comble. L'équipe, surtout en première période, s'en est passablement ressentie sur le plan de la cohésion et de la constance, mais on parle du même excellent personnel de joueurs, désormais agencés dans des combinaisons qui me semblent franchement prometteuses. Espérons qu'on fera un bout de chemin avec cette configuration de trios.
  • Pacioretty avec Gionta et Plekanec, enfin. Therrien les a collés à Saint-Louis et Stamkos (près de 80% de leur temps de glace à forces égales) et le premier trio de Tampa les a poivrés au moulin à quelques reprises. Mais les résultats sont probants: deux buts de Gionta, dont un à forces égales, 4 transports en zone ennemie et 4 chances de marquer pour Pacioretty. Et tout ça après une première période ou leurs occupations de la zone adverse tournaient constamment en eau de boudin, les 3 joueurs souvent collés à la bande dans un coin. Après 43 matchs, les meilleurs ailiers du club jouent enfin avec le meilleur centre contre les meilleurs éléments adverses. Si Therrien utilise enfin de cette combinaison, c'est selon moi en grande partie parce qu'il sent que le reste de l'alignement peut survivre sans avoir à jouer avec ces 3 joueurs.
  • Côté confrontations, Desharnais semble avoir été simplement tenu loin de Stamkos et Saint-Louis. S'ils m'ont semblé inconstants en défensive, ils ont quand même menacé rapidement, Bourque collant la première chance du match. Lui et Ryder ont chacun collé 3 chances à forces égales. Je dois le dire, j'aime beaucoup ce trio. Parce que le nouveau trio de Pleks ne peut simplement pas être ignoré par l'adversaire, ils se retrouvent dans des minutes "intermédiaires" et bénéficient par conséquent d'une fraction de seconde supplémentaire sur une foule de petits jeux. Si on doit accepter qu'ils nous fassent de temps à autre des coups comme le but de Lecavalier, je m'attends à une production significative de ce trio à forces égales. Une très, très belle trouvaille de Therrien.
  • C'est donc Eller, Galchenyuk et Gallagher qui profitent désormais des minutes molles. Beaucoup de potentiel offensif, mais surtout beaucoup de travail à faire. S'ils ont marqué sur un coup de force en deuxième (quatre chances débouchant sur le but de Galchenyuk) ils ont aussi eu quelques séquences difficiles (contre Tyrell, notamment). Eller a cette saison pour la première fois l'occasion et la responsabilité de produire à l'attaque. On lui donne les coéquipiers et c'est à lui de s'établir, ce qu'il fait fort bien selon moi. Les deux jeunes restent dans des minutes protégées et on doit en fait comprendre de ce trio qu'il constitue une version améliorée de l'unité que Galchenyuk et Gallagher formaient avec Prust en début de saison.
  • Halpern a encore une fois épaulé Plekanec sur les mises en défensive en plus de prendre charge du trio de Tyrell et de boucher les trous contre Lecavalier en début de match, alors que Desharnais était au vestiaire pour se faire recoudre.

  • Subban et Gorges voient leur sommaire aux chances plombé par le très mauvais chiffre du trio d'Eller contre Tyrell. Sinon, ils ont concédé 3 chances au trio de Stamkos, contre qui ils ont pris 5 mises en zone défensive. Détail intéressant: ils n'étaient pas aussi rigoureusement braqués sur Stamkos que Plekanec, prenant aussi plusieurs chiffres contre Lecavalier. Leur rôle semblait donc plus se définir à travers la distribution des mises en zone défensive qu'une stricte assignation à suivre un joueur.
  • S'ils bouchaient des trous contre Stamkos et Saint-Louis, Markov et Bouillon n'ont jamais pris de mises en jeu contre eux. Si la tâche de Subban et Gorges semblait en partie territoriale, celle de Bouillon et Markov était de couvrir Lecavalier. Bide total, 1 but et 5 chances concédées, et 3 autres chances données à Saint-Louis et Stamkos. Ils font du temps en attendant Diaz, de toute évidence. À savoir comment Therrien va alors réaménager sa défensive, ça reste à voir.
  • Weber a pris quelques chiffres avec Bouillon en première, mais autrement lui et Drewiske étaient soigneusement tenus contre les deux derniers trios de Tampa. Drewiske, sur la glace pour les 4 chances menant au but de Galchenyuk, se tape un différentiel de chance sidérant. M'est avis que ça ne l'empêchera pas de sauter son tour si Diaz revient.



SB Nation Featured Video
X
Log In Sign Up

forgot?
Log In Sign Up

Forgot password?

We'll email you a reset link.

If you signed up using a 3rd party account like Facebook or Twitter, please login with it instead.

Forgot password?

Try another email?

Almost done,

By becoming a registered user, you are also agreeing to our Terms and confirming that you have read our Privacy Policy.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Spinner.vc97ec6e

Authenticating

Great!

Choose an available username to complete sign up.

In order to provide our users with a better overall experience, we ask for more information from Facebook when using it to login so that we can learn more about our audience and provide you with the best possible experience. We do not store specific user data and the sharing of it is not required to login with Facebook.

tracking_pixel_9355_tracker