Retour sur le match Canadiens vs Penguins

Richard Wolowicz

"Never let a good crisis go to waste"

Ainsi se poursuit la léthargie. 6 buts accordés sur un total de 9 chances de marquer, on comprend là où le bat blesse. Quand même, la plupart des buts des Penguins étaient de beaux buts, des chances en or obtenues suite à une cassure défensive.

Therrien a continué à bidouiller ses trios, mais ça reste relativement subtil. La répartition des tirs à forces égales est intéressante en elle-même: 32 tirs par le CH, 16 par Pittsburgh. 5 tirs manqués par le CH, 3 par Pittsburgh. Tirs bloqués? 22 tirs du CH bloqués contre 6 par Pittsburgh. Ça fait quelques matchs comme ça, où les défenseurs adverses aident leurs gardiens contre des tirs à bout portant. Je suppose qu'on pourrait angoisser sur le fait que l'adversaire a "trouvé le plan de match" pour contrer le Canadien, mais j'ai mes doutes. Le problème actuel est bien plus du côté de la chance: au cours des 3 derniers matchs, les adversaires du Canadien ont marqué 18 buts sur 47 chances de marquer, un taux de conversion de 38%.

Ça ne durera pas. En attendant, ça donne l'occasion au club d'être confronté à une obligation importante qui est celle des bons clubs: il est important de savoir que c'est la malchance qui frappe et que par conséquent, il n'y a aucune raison de se laisser démonter. Samedi, ils ont cessé de travailler. Contre Philadelphie, ils ont simplement été désarticulés. Contre Pittsburgh, ils ont continué à pousser, mais ça a coupé court en troisième.

Ça n'était donc pas assez, mais c'était déjà mieux. On progresse!

  • Plekanec avait sa forme des beaux jours et Gionta suivait allègrement. Les deux ont généralement mené le jeu, alors que Bourque semblait plutôt perdu. Therrien s'est d'ailleurs rendu compte de la chose et l'a permuté avec Prust. Le 8 n'est pas Wayne Gretzky, mais complète fort bien Gionta et Plekanek. Très jolie passe sur le jeu de Gionta, d'ailleurs.
  • Therrien a poussé très fort sur le trio de DD pour qu'ils donnent de l'attaque (6 mises en zone offensive, aucune en zone défensive), mais ça marchait plus ou moins. Ajoutons à ça une blessure et beaucoup d'indiscipline pour Gallagher et Pacioretty qui semble toujours dans le cirage... Beaucoup de tirs vers le filet, mais nombre de ces tirs bloqués par les défenseurs adverses. Faudra voir dans quel état est Gallagher, mais Dumont n'a pas semblé trop mal à l'aise lorsque Therrien l'a envoyé prendre des chiffres du petit #11. Sera intéressant de voir si on donne un repos à Gallagher et une chance à Dumont.
  • Si Bourque semble perdu à la gauche de Pleks, il a semblé plus à l'aise à la droite d'Eller. Faut comprendre pourquoi: Eller et Galchenyuk sont de véritables siphons à rondelle, le 3e homme doit essentiellement s'assurer de surveiller les replis défensifs, donner des lignes de passe en descente et aller s'asseoir sur le gardien adverse. En plein dans les cordes du gros Bourque. Galchenyuk donnait parfois l'impression de manquer un peu d'espace, mais Pittsburgh a fini par l'échapper, ce qui lui a permis de tailler un filet au flanc de Fleury.
  • Tous ces mouvements de trios ont un peu mis Moen et Halpern en retrait, mais avec 11 minutes de jeu à couvrir en désavantage, les deux en ont eu pour leur argent. Deux superbes chances de marquer pour Halpern, incapable de passer Fleury. "Bummer", comme disent les Anglais.
  • Quand je parlais plus haut de "savoir que c'est la malchance qui frappe et que par conséquent, il n'y a aucune raison de se laisser démonter", je parlais du combat de Subban contre Morrow, bien entendu. Avec 13 minutes à faire en 3e, Montréal perdait 6-3, mais tenait, à forces égales, l'avantage 7-2 aux chances et 25-8 aux tirs vers le filet depuis le début de la deuxième. Ça n'était pas gagné, loin de là, mais il était vraiment trop tôt pour lâcher. Et quand tu es le meilleur défenseur du club, aller faire une prise de tête à un adversaire qui ne demande que ça (Morrow en a vu d'autres) et se sortir pour 5 minutes, c'est une idiotie. Dommage, parce que si ça n'était pas son meilleur match, Subban reste quand même Subban. Va falloir qu'il apprenne.
  • Markov et Bouillon ont eu beaucoup de mises en zone offensive, mais ça n'explique pas tout; +18/-3 aux TVF lorsque réunis, +3/-1 mises et aux chances... Ben dit donc... Pour un duo qui me semblait suspect, ils ont passé la gratte.
  • Weber avait joué un grand total de 17 minutes avant ce soir. Il était donc vraiment rouillé. À risque tout au long de la soirée, m'a-t-il semblé, et Drewiske semblait tout aussi hésitant. M'est avis que Beaulieu ne restera pas longtemps sur la galerie de presse, à moins bien sûr que Therrien ne nous réserve une autre surprise?



X
Log In Sign Up

forgot?
Log In Sign Up

Forgot password?

We'll email you a reset link.

If you signed up using a 3rd party account like Facebook or Twitter, please login with it instead.

Forgot password?

Try another email?

Almost done,

By becoming a registered user, you are also agreeing to our Terms and confirming that you have read our Privacy Policy.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Spinner.vc97ec6e

Authenticating

Great!

Choose an available username to complete sign up.

In order to provide our users with a better overall experience, we ask for more information from Facebook when using it to login so that we can learn more about our audience and provide you with the best possible experience. We do not store specific user data and the sharing of it is not required to login with Facebook.

tracking_pixel_9355_tracker