Retour sur le match Canadiens vs Lightning

Jean-Yves Ahern-USA TODAY Sports

Y'a des trous dans le plancher. Des gros trous.

Le Lightning ne se trimballe pas les stats de possession les plus impressionnantes, ils étaient sur un deuxième match en deux soirs et Stamkos s’est plié le tibia sur un poteau. Mais de toute évidence, ce club n'est pas Pittsburgh, ils ont de la profondeur et peuvent survivre à la perte d'une supervedette.

Le CH est un peu pris par les temps qui courent, côté profondeur. Les blessés reviennent, mais le bas de l'alignement reste dysfonctionnel et au bout du compte les meilleurs éléments ont toujours à commencer leur chiffre en faisant le ménage des dégâts laissés avant eux. À la longue, ça use. Les entrées de zone en possession de rondelle et, surtout, les mises en jeu en zone défensive en font foi: le CH a passé beaucoup de temps dans sa zone, à ne pouvoir s'en extirper et à devoir espérer que Price ne gèle la rondelle. C'est quand même ce dernier qui aura volé le point au bout du compte.

  • Pleks a relativement tenu au total. Avec Gionta et Pacioretty, ça carburait comme toujours. Avec Bournival en 3e, les débuts ont été cahoteux, mais ils se sont ressaisis. C'est entre les présences, sur les changements de trios qu'ils se sont fait écorcher à gauche et à droite. Je ne comprends pas trop pourquoi Therrien a séparé Pacioretty des deux autres. Est-ce que Cooper s'est mis à envoyer Saint-Louis sur d'autres trios et Therrien a fait suivre Pacioretty? Je ne saurais dire.
  • La Kid line a profité à plein de la poussée aux mises au jeu, d'autant plus que celle-ci était aussi donnée à Subban et Markov. Plusieurs chances, plusieurs belles séquences, mais ça n'a pas abouti. Gallagher a eu une seule chance à forces égales, mais sept entrées de zone en possession de rondelle. Semble qu'on le surveille plus et le trio s'adapte, on le fait franchir la bleue pendant que Galchenyuk fonce au filet et Eller maraude. Le grand #27 a collé 3 chances pour son malheur, 2 pour Eller. Du beau travail.
  • Brière paraissait beaucoup plus à l'aise au centre et s'est même vu adjoint Pacioretty, ce qui a débouché sur un but. Une chance pour Brière en plus. Fort bien. Reste qu'au total Brière a passablement fini dans le rouge. Plus mauvais encore: son trio a complètement implosé lorsque jumelé à Bouillon et Murray, ce qui n'arrivait que lorsqu'ils jouaient contre la 4e ligne adverse. Ça, c'est vraiment mauvais. Brière revient d'une commotion alors on va le laisser prendre ses aises. Son but marqué va d'ailleurs probablement lui donner de la corde. Mais s'il est pour prendre le job de 3e centre, va falloir qu'il trouve un moyen de tenir contre les 4e adverse. Bonne chose qu'Emelin revienne bientôt.
  • White est utile, mais il ne peut pas pousser la 4e tout seul. Il a été échappé contre Filpulla à quelques reprises, ce qui a tourné en eau de boudin.
  • Markov et Subban ont eu la poussée territoriale pour tenter d'égaliser, en compagnie d'Eller et ses sbires en prime. Alors aux chiffres, c'est glorieux.
  • Reste que le club a mangé sa gratte au territorial et s'en est tiré en abusant des arrêts de jeu. Et Diaz et Gorges ont eu à ramasser le tas. 12 mises en zone défensive (dont 3 dégagements refusés) contre 2 en zone offensive. Ça s'est mal passé avec Plekanec contre St. Louis et ils ont aussi brièvement cassé grave contre Filpulla. L'absence d'un trio défensif pour appuyer Pleks leur fait parfois très mal. Elle est loin, la 4e ligne de l'an dernier.
  • À ce stade-ci, Murray et Bouillon attendent la mort en jouant principalement avec les deux derniers trios. Ça coule à tout coup contre les 3e et 4e lignes adverses. Sordide. Le club a décidé l'an dernier de donner une année supplémentaire à Bouillon et on a cet été signé Parros, Murray et Brière pour donner de la profondeur au club. Bouillon semble dépassé, Murray encore plus et Parros ne joue plus. On en est à espérer que Brière soit capable, comme 3e centre, de tenir tête aux 3e et 4e trios adverses. Pour 8 millions de dollars distribués entre ces 4 joueurs, ça fait cher payé le chauffe-banc. Brière est mieux de monter quelques marches, parce que sinon, ça va commencer à faire beaucoup de bois mort.


More from Eyes On The Prize:


X
Log In Sign Up

forgot?
Log In Sign Up

Forgot password?

We'll email you a reset link.

If you signed up using a 3rd party account like Facebook or Twitter, please login with it instead.

Forgot password?

Try another email?

Almost done,

By becoming a registered user, you are also agreeing to our Terms and confirming that you have read our Privacy Policy.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Spinner.vc97ec6e

Authenticating

Great!

Choose an available username to complete sign up.

In order to provide our users with a better overall experience, we ask for more information from Facebook when using it to login so that we can learn more about our audience and provide you with the best possible experience. We do not store specific user data and the sharing of it is not required to login with Facebook.

tracking_pixel_9355_tracker