Retour sur le match Canadiens - Flyers

Richard Wolowicz

Domination.

Curieux match, où les deux entraîneurs semblaient plus intéressés à gérer leur banc qu'à travailler systématiquement les confrontations. Therrien, ayant à gérer son seul match sur une période de 7 jours, semblait désireux de couper son banc et de faire jouer ses meilleurs éléments au maximum. Avec autant de marge pour le repos, pourquoi s'emmerder des détails? Laviolette avait lui un deuxième match à prévoir le lendemain et, avouons-le, un alignement quelque peu déficient à forces égales.

En fait, les Flyers n'étaient pas dans le coup. Après avoir un peu tâtonné en zone du CH en première période, ils ont passé le match sur les talons, cumulant une quantité astronomique de pénalités. Le CH a aussi été plutôt indiscipliné et c'est au total plus de 21 minutes qui ont été disputées sur les unités spéciales (14 contre 7 à l'avantage des rouges).

L'avantage numérique semble encore rouillé. 8 chances de marquer en 14 minutes, ça donne 34 à l'heure, bien en deçà des bons avantages numériques de Jacques Martin et Perry Pearns, qui collaient près de 40 chances à l'heure. Faudra y revenir, mais disons simplement qu'il y a du travail à faire. Ajoutons 5 chances accordées en 7:22 de désavantage et de manière générale, les unités spéciales semblent dysfonctionnelles.

Mais parlons un peu du désavantage numérique. Therrien semble fixé sur ses attaquants de service (Plekanec et Moen, Prust et White), des choix qui tombent sous le sens. C'est plus flou en défensive. Tinordi est certainement appelé souvent (près de 4:00 en 4v5) et Bouillon est presque toujours ignoré. N'eût été des deux pénalités à Diaz, celui-ci aurait probablement accaparé plus de temps avec Markov.

Surtout, les pénalités à Diaz ont forcé Therrien à faire jouer Subban. En 1:01 de 4v5 avec Subban, le CH a accordé un tir vers le filet aux Flyers (une chance de marquer, il fait le dire). En 5:30 sans Subban, ils ont accordé 12 tirs vers le filet et 4 chances. Retournez ça comme vous le voulez, ça donne l'impression que ça va mieux avec P.K. que sans. Fait intéressant, lorsqu'on regarde les tirs accordés par le CH avec ou sans P.K. à 4v5 depuis son arrivée dans la LNH, c'est limpide, le CH voit son désavantage aux tirs baisser d'environ 15%. Peut-être y a-t-il anguille sous roche, faudra voir, mais le fait est qu'on semble encore ici face à l'idée persistante selon laquelle P.K. est un talent offensif dont la contribution défensive est moyenne. Disons que je ne suis pas d'accord. On y reviendra.

Un mot sur le jeu à forces égales: je n'ai noté aucune chance à forces égales pour le CH en deuxième, j'avoue en être surpris. Mais les Flyers ont bloqué beaucoup de tirs in extremis et on ne doit pas perdre de vue la totale domination des rouges sur tous les tableaux. Avantage massif aux entrées de zone, 4 maigres chances concédées aux Flyers à forces égales, deux fois plus de mises en zone offensive qu'en zone défensive, près du double de tirs vers le filet... Une raclée pure et simple. Bien curieux de voir ce que ça va donner contre les clubs de l'ouest, historiquement plus coriaces.

  • Match tranquille pour Plekanec et ses sbires, pas spécialement appuyés sur qui que ce soir, envoyés mettre le feu à la défensive des Flyers. 6 entrées de zone en possession de rondelle par Bourque, une nouveauté. Le gros Rene était habituellement ignoré dans les phases de possession de rondelle, fonçant simplement au filet pour bardasser et taper les rondelles libres, Pleks et Gionta se démerdant avec la broderie. Était-ce un adon? Un essai? Toujours est-il, contre les Flyers, c'est Bourque qui rentrait à l'aile (souvent sur réception de passe) et pédalait le long du mur jusqu'en fond de zone. Ça a donné le but de Gionta et quelques belles autres séquences.
  • Eller était systématiquement collé à Lecavalier en début de match et l'a systématiquement, méthodiquement éviscéré, ne lui concédant rien, tout simplement rien. Galchenyuk m'a étonné de quelques belles sorties de zone défensive à partir du mur de l'aile gauche, position inconfortable s'il en est une. Allié à la verve bien connue d'Eller en fond de zone, ça commence à ressembler à quelque chose. C'était honnête sans plus contre le premier duo défensif des Flyers (Coburn et Timonen), alors qu'ils faisaient ce qu'ils voulaient contre les autres. Tout ça avec un score neutre aux zones de mises en jeu, un soir où le club était largement en surplus...
  • Brière et Desharnais n'ont jamais vraiment connecté avec Prust et Therrien les a gardés loin de Lecavalier. Ça ne compte pas contre une équipe comme les Flyers, que Pleks et Eller peuvent mettre en pièce à eux seuls, mais sans Pacioretty, je suis curieux de voir ce que ça peut donner. Brière possède des habiletés manifestes, mais présentement, il semble démuni. Ça laisse DD qui se démène, vaille que vaille.
  • Parce que Therrien appuyait sur ses 3 premiers trios, la 4e n'a guère joué.
  • Match sans histoire pour PK et Gorges, qui ont semblé affectés un moment à Lecavalier, l'autre à Giroux. Beaucoup de mises en zone offensive, ce qui m'a surpris, mais j'avoue ne pas encore saisir avec finesse les mouvements de banc de Therrien. On va l'avoir à l'usage.
  • Markov et Diaz sont les seuls à avoir pris des mises en zone défensive pour la peine et ils ont répondu d'un score parfait: 4 chances pour le CH en leur présence, aucune accordée. Je soupçonne que d'avoir passé plus de la moitié de leur temps avec Eller a beaucoup aidé.
  • Tinordi et Bouillon ont peu joué, Bouillon bouchant les trous à forces égales et sur le jeu de puissance, Tinordi quasi absent du 5v5 et omniprésent sur le désavantage numérique. Les blessures à Murray et Emelin ont ceci d'intéressant qu'elles donnent beaucoup de temps à Therrien pour laisser le grand Tinordi prendre ses marques, probablement près de 20 matchs. On peut s'attendre selon moi à encore une dizaine de matchs de ce genre, après quoi on devra lui donner plus de responsabilités ou sinon donner la place à quelqu'un d'autre. C'est beaucoup, 10 matchs. M'est avis que Tinordi a là assez de temps pour pousser Bouillon hors de l'alignement.


More from Eyes On The Prize:


X
Log In Sign Up

forgot?
Log In Sign Up

Please choose a new SB Nation username and password

As part of the new SB Nation launch, prior users will need to choose a permanent username, along with a new password.

Your username will be used to login to SB Nation going forward.

I already have a Vox Media account!

Verify Vox Media account

Please login to your Vox Media account. This account will be linked to your previously existing Eater account.

Please choose a new SB Nation username and password

As part of the new SB Nation launch, prior MT authors will need to choose a new username and password.

Your username will be used to login to SB Nation going forward.

Forgot password?

We'll email you a reset link.

If you signed up using a 3rd party account like Facebook or Twitter, please login with it instead.

Forgot password?

Try another email?

Almost done,

By becoming a registered user, you are also agreeing to our Terms and confirming that you have read our Privacy Policy.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Spinner.vc97ec6e

Authenticating

Great!

Choose an available username to complete sign up.

In order to provide our users with a better overall experience, we ask for more information from Facebook when using it to login so that we can learn more about our audience and provide you with the best possible experience. We do not store specific user data and the sharing of it is not required to login with Facebook.

tracking_pixel_9355_tracker