Retour sur le match Canadiens vs Sharks

Richard Wolowicz

Durs à battre, les Sharks.

C'était le premier grand test de la saison et le CH a mangé ses bas. Ils ont résisté âprement, ont même donné du fil à retordre aux puissants Sharks par moment et ces derniers ont marqué un but chanceux (et deux poteaux, quand même). Mais San Jose a contrôlé le match. Après les avoir tenus en échec aux chances à défaut du temps de possession, le CH a fini par les échapper en 3e et se sont fait rétamer. Reste que l'alignement actuel est encore un work in progress marqué par un désir manifeste d'expérimentations de la part du personnel d'entraîneurs, désir suscité en partie par l'épidémie de blessures qui assaille l'équipe.

Le CH a affronté un excellent et deux très bons avantages numériques cette semaine en Edmonton (96 tentatives de tirs / heure), Anaheim (105/60) et San Jose (127/60). En 14:20 passés en désavantage numérique, le CH leur a accordé 16 tentatives de tirs (67TVF/60) et deux petites chances de marquer. Lorsqu'on regarde le personnel utilisé, le seul changement significatif me semble être la disparition de Tinordi, remplacé par Bouillon:



Si ce dernier et Markov ont fait un joli travail, je reste dubitatif quant à la possibilité que ce soit la cause de ce rebond tout de même remarquable. Les entraineurs ont-ils enfin trouvé les bons ajustements tactiques? À regarder le CH aller hier contre les Sharks, on utilise encore la formation "diamant" (un joueur sur la pointe, un devant le filet, deux joueurs aux extrémités des points de mise en jeu), alors on doit bien parler d'ajustements et non de changements drastiques.

Le Colorado et les Rangers ne semblent pas posséder des avantages numériques hors-normes, alors que Dallas et le Wild du Minnesota en ont de très bons, la semaine qui s'en vient est donc un bon test. Au fait: on parle beaucoup de l'Avalanche et de Patrick Roy, mais comme je l'indiquais dans ma chronique sur le site LNH.com il y a une semaine, cette équipe carbure aux pourcentages et est appelée à s'effondrer si elle n'arrive pas à augmenter son jeu de possession. Le vrai test de la semaine, c'est le Wild, probablement l'équipe la plus sous-estimée de la LNH à l'heure actuelle.

  • Gros match pour le trio de Plekanec. Braqué sur Couture, Marleau et Kennedy, ils les ont tenus en joue, du moins jusqu'à ce que Couture glisse une rondelle dans un filet désert sous le nez de Pleks. Ils ont quelque peu trébuché contre Thornton, mais globalement sont demeurés menaçants, à défaut de se rendre à générer des chances. On les sentait prudents, forcément. Bournival n'en finit plus de m'étonner, il semble parfaitement à l'aise dans ce rôle, bien plus que Bourque ne l'était. Le gros 17 vient de perdre sa place dans le top-6, une bonne fois pour toute. Quelqu'un avait vu ça venir en début de camp?
  • Therrien a semblé vouloir coller Eller à Thornton alors que McLellan semblait plutôt chercher à envoyer Pavelski contre le grand Danois. S'ils se sont débrouillés contre Thornton, c'était plus difficile contre Pavelski.
  • Desharnais a mangé sa gratte contre Pavelski. Ayant perdu Moen en cours de match, Therrien a essayé Holland à la droite de DD, ce qui n'a vraiment pas bien tourné. La réunion White/Desharnais, en fin de match, est intéressante; ces deux-là on écumé la LAH à l'époque en compagnie de Brock Trotter. On verra ce que ça donnes à l'usage (Moen semble KO pour un moment). Quand même, Pavelski après Getzlaf et Nugent-Hopkins, on ne peut pas dire que Therrien a cherché à utiliser l'avantage de la patinoire pour protéger Desharnais. Va falloir vivre avec en attendant Pacioretty et espérer que Price continue à sauver la mise.
  • Intéressant de voir la 4e aller. Rien de très bon au final même si c'était contre la 4e des Sharks, mais rien de catastrophique non plus. La blessure de Moen donnes une autre vie à Holland.
  • Drôle de match pour le premier duo de défenseurs. Responsables de 6 des 12 dégagements refusés au club et plutôt enterrés aux tirs, mais ils ont gardé le contrôle aux chances. Vaguement assignés à Thornton, quoi que je soupçonne Therrien de ne pas jouer trop fort sur ce levier avec sa défensive. La chose s'explique, me semble-t-il, par le fait qu'on joue pour l'essentiel à 5 défenseurs. Subban voit d'ailleurs sa fiche décrocher lorsqu'il se pointe avec Bouillon, conséquence inévitable de la protection à accorder à Beaulieu.
  • Gorges et Diaz sont ceux qui ont des tâches précises en matière de couverture défensive. Excellents en désavantage numérique (comme l'indique le tableau ci-haut), ils étaient de garde contre Couture/Marleau/Kennedy avec Plekanec.
  • Beaulieu et Bouillon ont mangé leurs bas; +5/-13 aux TVF lorsque réunis et un autre +2/-9 pour Bouillon sans Beaulieu. Ça ne tient pas, tout simplement. Murray va avoir sa chance. Joie.


More from Eyes On The Prize:


X
Log In Sign Up

forgot?
Log In Sign Up

Forgot password?

We'll email you a reset link.

If you signed up using a 3rd party account like Facebook or Twitter, please login with it instead.

Forgot password?

Try another email?

Almost done,

By becoming a registered user, you are also agreeing to our Terms and confirming that you have read our Privacy Policy.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Join Eyes On The Prize

You must be a member of Eyes On The Prize to participate.

We have our own Community Guidelines at Eyes On The Prize. You should read them.

Spinner.vc97ec6e

Authenticating

Great!

Choose an available username to complete sign up.

In order to provide our users with a better overall experience, we ask for more information from Facebook when using it to login so that we can learn more about our audience and provide you with the best possible experience. We do not store specific user data and the sharing of it is not required to login with Facebook.

tracking_pixel_9355_tracker